C’est bientôt la fameuse rentrée des classes et donc la fin des grandes vacances !

Ha que c’était bien ! Le rythme était plus souple, le coucher différent, les repas un peu plus au barbecue !

On a eu le temps de jouer tout l’été dans des endroits différents, là où on habite, à la mer ou au camping, on a fait de nouvelles rencontres ou revu les copains de l’année dernière (les petits voisins de Paris sont revenus, la colo était géniale, je me suis fait une copine à l’hôtel en montagne !…)

Mais ça y est, la rentrée approche, on a préparé le nouveau sac, les crayons, les classeurs, il ne reste plus qu’à patienter, la rentrée sera là dans quelques jours…

Beaucoup d’enfants rencontrent à l’instar de ce changement de rythme de l’excitation et une joie à l’idée de retrouver les amis de l’année précédente.

Mais la rentrée peut entraîner aussi des angoisses, voir même des peurs plus profondes…

Beaucoup d’enfants se questionnent : « Comment va être ma maîtresse ? Avec quelle copine serais-je cette année ? Je n’ai pas envie de quitter maman et papa…, Et si je n’y arrivais pas, on m’a dit que c’était dur le CE2… »

Derrière toutes ces questions se cachent la peur de l’inconnu, la peur de l’échec, la peur de la séparation aussi pour les plus petits…

La rentrée en CP notamment est un moment spécial pour la famille, les parents savent bien que c’est cette année que leur enfant va apprendre à lire ! C’est une étape importante pour les parents, plus que pour l’enfant !

Alors comment rassurer son enfant et trouver les mots juste pour l’apaiser ?

La première chose à faire est de ne pas stresser déjà nous, parents ! Les enfants sont des éponges et ressentent nos angoisses !

Il est important cette semaine avant la rentrée de garder la tête encore un peu en vacances, quelques respirations profondes, du sport, une balade dans la nature peut vous aider à libérer la pression…

Pourquoi ne pas expérimenter une séance de yoga pour les petits ou l’atelier Kimochis ?

Pour le jour J, il est essentiel de prendre un peu plus de marge pour le réveil que d’habitude, cela afin d’éviter les phrases comme : « Dépêche-toi, on va être en retard le jour de la rentrée ! »

Trouver les bons mots pour apaiser votre enfant et relativiser la rentrée, c’est être à l’écoute de ses émotions.

Si votre petit vous fait part d’un mal de ventre, de gorge ou vous dit que son cœur bat très fort et ses jambes sont flagadas, il sera bon d’accueillir cette peur et le rassurer avec des mots simples ou un câlin.

Voici quelques astuces qui vont vous permettre de vivre parents et enfants une super rentrée !

On peut par exemple donner à son enfant une pierre ou confectionner avec eux un petit objet qui les aidera à avoir un peu moins peur (comme un bracelet ou un collier magique qui sera imprégné de l’amour et des câlins des parents). L’enfant pourra sortir l’objet ou le presser à chaque fois qu’il ressent une appréhension.

Si l’enfant change d’école et a peur que personne ne vienne lui parler, rassurez-le en lui disant qu’il n’hésite pas, lui, à aller parler aux autres.

C’est dans la communication et l’écoute que votre enfant trouvera le moyen d’apaiser ses angoisses de rentrée.

Faire quelques grandes respirations avec lui, parler de son émotion créer une image mentale (en mettant par exemple un nez rouge à la maîtresse qui fait peur), sont d’excellents moyens pour faire baisser la pression.

Lors du prochain atelier Kimochis le 28 août à 10h30, nous aborderons la peur avec Bug la chenille, qui appréhende un peu elle aussi le changement et a très peur de l’inconnu…

Lors de séances individuelles, je travaille avec votre enfant sur la libération de ses émotions et lui donne des outils concrets pour s’apaiser.

Nous travaillons sur toutes les émotions dans la bonne humeur…