Journée de la non-violence éducative 2020

Aujourd’hui c’est la 17e Journée de la Non Violence Éducative, depuis sa création par Catherine Dumonteil Kremer en 2004.

Cette journée est célébrée chaque année le 30 avril afin de sensibiliser le public, surtout les parents et les éducateurs, aux conséquences néfastes que peuvent avoir la violence éducative ordinaire, notamment sur le développement intellectuel de l’enfant.

La violence éducative peut être physique ou morale.

Une loi contre ces violences (fessées, claques, punitions, etc…) faites aux enfants est passée le 19 juillet 2019.

Comme chaque année depuis ma formation de consultante en parentalité, cette journée me tient beaucoup à cœur.

Pendant cette période de confinement, nos enfants nous sollicitent beaucoup, c’est le moment d’ajouter un ingrédient en quantité suffisante pour l’apaiser : la douceur

  • Douceur dans nos paroles, dans nos gestes.
  • Douceur ne veut pas dire laisser faire.
  • Douceur et fermeté dans la pose des limites peuvent être parfaitement conciliées.

Si votre enfant vous fait monter en pression, prenez un temps pour vous et questionnez-vous :

  • Avez vous pris un temps pour vous même dans la journée ou êtes vous, vous même sous pression ?
  • Quel besoin se cache derrière son comportement ?

Allez, on respire profondément et on essaie de prendre du recul sur la situation et d’y apporter l’ingrédient magique : de la douceur
La douceur d’un câlin, la douceur d’une histoire, la douceur d’un sourire… 😌❤️

Ce qui est nécessaire aujourd’hui, c’est d’opérer un changement de regard sur nos enfants, se souvenir de l’enfant que nous avons été pour pouvoir imaginer un autre regard sur les enfants d’aujourd’hui.

Je profite de cette journée pour remercier et encourager toutes les mamans que j’ai accompagnées cette année dans leur parentalité 🙏🏼

Badge de la journée de la non violence éducative 2020

Et voici un lien vers le fascicule « sans fessée, comment faire ? »

Belle journée avec vos enfants 😉